Conseil Scientifique

Le Conseil scientifique est animé par le Docteur Chiara Pesaresi, maître de conférences en Philosophie à l'UCLy. Il réunit des universitaires de différentes disciplines, spécialistes reconnus de l’UCLy et d’autres Universités.

Il définit et développe les axes de recherche de la chaire et en prépare les manifestations scientifiques.

Chiara Pesaresi

Directrice scientifique de la Chaire d’Université Vulnérabilités, Chiara Pesaresi est Maître de conférences en philosophie à l’Université catholique de Lyon. Ses recherches portent notamment sur la phénoménologie et ses développements contemporains.

Elle co-préside depuis 2019 le réseau international OFFRES (Organisation francophone pour la formation et la recherche européennes en sciences humaines). Elle a publié en 2020 une monographie sur Jan Patočka, Jan Patočka. Dalla libertà alla natura (EUM), issue de sa thèse, primée en 2016 par l’Ambassade de la République Tchèque en France (prix Václav Černý).

Parmi ses autres publications récentes : Phenomenological Figures of Non-sense: Reflections on Chaos and History («Finitude and Meaning. Essays on Paul Ricoeur’ and Jan Patocka’s Views on History», Zeta Books, 2020), L’ébranlement du monde bien connu. Lectures croisées de Patočka et Maldiney («Studia Phaenomenologica», 2019), De la lutte pour la reconnaissance au don de soi. Patočka et Ricœur lecteurs de Hegel («Meta», 2017).

Un conseil scientifique pluridisciplinaire

Valérie Aubourg

Professeur en anthropologie, vice-rectrice, directrice de l’Unité de Recherche Confluence : Sciences et Humanités au sein de l’Ucly, Valérie Aubourg, est aussi membre statutaire du Groupe Sociétés, Religions, Laïcités – GSRL, membre associée du centre de recherche Déplacement, Identité, Regard, Ecritures – DIRE, (EA 7387), membre de l’IC Migrations (institut des migrations), département INTEGER et Coordinatrice du projet ANR (Agence Nationale de la Recerche).

Elle a notamment écrit : Les Chrétiens à Lyon en 1968, (Coordination d’ouvrage avec O. Chatelan, J.-F. Cullafroz, E. Fouilloux, D. Moulinet, C. Prudhomme), Archives Contemporaines, 2020 ; 50 ans de catholicisme à Lyon (1965-2015). De Vatican II à nos jours [Coordination d’ouvrage avec B. Angleraud et O. Chatelan], Paris, Karthala, 2016.

Valérie Bertrand

Enseignante-chercheure en psychologie sociale et directrice pédagogique de la licence de psychologie à l’UCLy, elle est membre du pôle de recherche 5 – Développement intégral-Ecologie-Ethique  de l’UR CONFLUENCE Sciences et Humanités de l’UCLy.

Elle a toujours travaillé sur les processus d’exclusion et sur les vulnérabilités. Son travail de thèse portait sur les représentations sociales historisées véhiculées sur les personnes sans domicile fixe. Depuis, elle a travaillé sur les différences existant entre exclusion et vulnérabilités qui a donné lieu à un article dans la Revista de Psicologica Argentina en 2019. Elle a mis en place une activité de médiation dans un centre pour SDF ce qui a donné lieu à une publication dans la Revue de thérapie psychanalytique de groupe (2021).

Membre du projet européen PRIORRA,coordonné par Christopher Melin et dont elle pilote le thème 3 : Prise de conscience des dirigeants et managers du concept de vulnérabilité, où il est question de la prise en charge de la vulnérabilité par les entreprises et les innovations managériales qui en découlent. Elle travaille aussi sur une recherche-action avec l’équipe de recherche du pôle de recherche 4 de l’UR portant sur les mineurs non accompagnés et sur les suivis éducatifs.

Christine Bidaud

Professeure de droit privé à la Faculté de droitUniversité Jean Moulin – Lyon 3, Christine Bidaud est aussi co-directrice du Centre de droit de la famille et travaille à l’Équipe de Recherche Louis Josserand. Elle est aussi co-directrice du Master droit notarial international et européen, directrice du Master droit de la famille – Parcours recherche et directrice du service des VAE.

Elle a notamment publié : Tratado de la vulnerabilidad, (dir.) U. C. Basset, H. Fulchiron, C. Bidaud-Garon, J. N. Lafferrière, Thomson-Reuters La Ley, août 2017 ; Droit des personnes et de la famille, co-rédaction avec le Pr. H. Fulchiron, Editions Dalloz, coll. Séquence, (à paraître), 2021 ; « L’utilisation des preuves scientifiques dans le droit des migrants » in La famille du migrant, Dir. H Fulchiron, LexisNexis, coll. Perspectives, 2020, p. 273 ;  « La prise en compte de la volonté du majeur handicapé sous régime de protection dans la législation française » in Tratado de la vulnerabilidad, traité résultant des séminaires de recherche organisés dans le cadre de la convention académique unissant les Centres de droit de la famille de l’Université Jean Moulin – Lyon 3 et Pontificale Catholique argentine (UCA), (dir.) U. C. Basset, H. Fulchiron, C. Bidaud-Garon, J. N. Lafferrière, Thomson-Reuters – La Ley, septembre 2017, p. 759.

Isabelle von Bueltzingsloewen

Professeure d’histoire contemporaine à l’Université Lumière Lyon II, Isabelle von Bueltzingsloewen est spécialiste d’histoire de la santé publique et de la médicalisation du XVIIIe au XXe siècle.

Ancienne élève de l’ENS, docteur en histoire et habilitée à diriger des recherches, elle est depuis 2010 professeur d’histoire et de sociologie de la santé à l’université Lumière Lyon 2. Elle est membre du laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (LARHRA, équipe RESEA). Elle a précédemment été membre de l’axe de recherche « santé/assistance », du Centre Pierre Léon d’histoire économique et sociale (Lyon), aujourd’hui disparu. Elle a notamment publié : Machines à instruire, machines à guérir – Les hôpitaux universitaires et la médicalisation de la société allemande (1730-1850), Presses universitaires de Lyon, 1997. L’Hécatombe des fous. La famine dans les hôpitaux psychiatriques français sous l’Occupation, Aubier, 2007, rééd. : Flammarion-Champs, Histoire, 2009.

Laurent Denizeau

Docteur en Anthropologie, Laurent Denizeau est enseignant-chercheur à l’UR Confluence, Sciences et Humanités et directeur du Département de Formation Humaine au sein de l’UCLy. Ses recherches portent plus particulièrement sur le corps envisagé comme matière tout à la fois biologique et symbolique. Il a notamment publié : « Une médecine sans maladie : comprendre la maladie au-delà de sa maîtrise », Léo Coutellec, Alexia Jolivet, Sebastian J. Moser, Paul-Loup Weil-Dubuc (dir.) in Le futur de la santé. Pour une éthique de l’anticipation, Paris, Les éditions de la Maison des Sciences de l’Homme, 2019 ; « Penser l’éprouvé du corps » Bernard Schumacher (dir.) in L’éthique de la dépendance face au corps vulnérable, Toulouse, Erès, 2019, pp. 55-69 ; Guérir, une quête contemporaine (avec Jean-Marie Gueullette), Paris, Les Editions du Cerf, 2015.

Adrien Didelot

Neurologue au Centre Hospitalier Saint-Luc-Saint-Joseph, Adrien Didelot est Coordinateur de la Commission Innovation et Recherche (CIR) et docteur en neurosciences.

Il a notamment publié :

 « Paraneoplastic disorders of the central and peripheral nervous systems», avec J. Honnorat, Handb Clin Neurol., 2014

«Steering Committee and Investigators Group. Autoimmune N-methyl-D-aspartate receptor encephalitis is a differential diagnosis of infectious encephalitis»; L. Thomas, A. Mailles, V. Desestret, F. Ducray, E. Mathias, V. Rogemond, S.  Marignier, J.-P. Stah , J. Honnorat, J Infect, 2014 ;

«Anti-NMDA receptor encephalitis mimicking a primary psychiatric disorder in a 13-year-old girl», N. Ben Achour, I. Ben Youssef-Turki, M. Messelman, I. Kraoua, J. Yaacoubi, H. Klaa, A. Rouissi, H. Benrhouma, M. Ben Ahmed, F. Ducray, N. Gouider-Khouja, Turk Psikiyatri Derg, 2013.

Olivier Ferrando

Docteur en science politique (Sciences Po Paris) et ancien directeur régional de l’Institut français d’études sur l’Asie centrale (USR 3140 du CNRS) à Bichkek, Kirghizstan de 2013 à 2016, Olivier Ferrando est enseignant-chercheur à l’UCLy depuis 2020, rattaché au Pôle de recherche Langue(s), Mémoire, Imaginaire et administrateur de l’Institut des Droits de l’Homme de Lyon (IDHL). Ses recherches portent sur les transformations sociales en Asie centrale post-soviétique : recompositions identitaires au sein d’États nations en construction ; politiques diasporiques, mobilisations collectives et conflits communautaires ; stratégies de survie dans les villes en déclin.

Il a notamment publié :

« Domestic & Foreign Policies in the Context of Eurasian Integration », David Montgomery (dir.), in Central Asia : Contexts for Understanding, University of Pittsburgh Press, 2021.

« Education Language Policies and Practices in Post-Soviet Central Asia. An Historical Analysis of Ethnic Minorities in the Ferghana Valley », Journal on Ethnopolitics and Minority Issues in Europe, 2020, 19(1) : 32-57.

« L’impact de la crise ukrainienne en Asie centrale : quelle évolution depuis 2014 ? », Anne de Tinguy (dir.), in Regards sur l’Eurasie. L’année politique 2018, Études du CERI, 2019, n°241-242 : 38-43.

Emmanuelle Gormally

Professeure (HDR) en biologie moléculaire et cellulaire, responsable du pôle de Recherche « Biosciences, technologies, éthique » au sein de l’UCLy et doyenne du pôle facultaire des Sciences, Emmanuelle Gormally est aussi directrice-adjointe de l’Ecole Biologie-Biotech de l’UCLy (ESTBB). Diplômée d’Oxford, Emmanuelle Gormally a été scientifique à l’International Agency for Research on Cancer.

François Lestang

Professeur de la Faculté de Théologie de l’UCLy et formateur à l’Institut de Théologie des Dombes (01). Il a dirigé le Centre Chrétien pour l’Etude du Judaïsme (2006-2012). Il enseigne l’hébreu biblique et le Nouveau Testament, spécialement les Actes des Apôtres et les lettres pauliniennes. Il dirige depuis 2012 le cycle d’études doctorales de la faculté. Dans l’UR Confluence Sciences et Humanités, il est responsable du pôle « Théologie, Philosophie et Sciences Religieuses ».

Il est aussi agrégé de mathématiques et a obtenu son doctorat à l’Institut Pontifical Biblique (Rome). Il a notamment publié : « Annonce et accueil de l’Évangile. Les figures individuelles de croyants dans le deuxième voyage missionnaire de Paul » (Ac 16,6-18,18) (Études Bibliques 60 ; Pendé, Gabalda 2012) ; en co-direction, deux ouvrages : Vous serez mon peuple et je serai votre Dieu. Réalisations et promesse (Le Livre et le Rouleau 51 ; Namur, Lessius 2016) ; Souvenez-vous ! La mémoire sélective de l’épître de Jude (Cahiers de la Revue Biblique 87 ; Louvain, Peeters 2016). Il prépare actuellement pour les éditions du Cerf un commentaire scientifique sur la lettre de Saint Paul aux Colossiens.

Jean-Philippe Pierron

Philosophe, Directeur de la chaire « Valeurs du soin », il est enseignant-chercheur à l’université de Bourgogne. Il travaille à l’intersection des relations entre santé et environnement, mettant l’accent sur le rôle des imaginaires, de l’imagination et de l’image en développant une poétique de l’action. Jean-Philippe Pierron a récemment publié La poétique de l’eau. Essai pour une autre écologie, F. Bourin éditeurs, 2018 ; Prendre soin de la nature et des humains. Médecine, travail et écologie (Les Belles Lettres, 2019) ; Eduquer en anthropocène (dir.), Le bord de l’eau, 2019 ; Je est un nous, Actes Sud (2021)