Organisation

L’organisation de la chaire reflète la double visée qui l’anime. Elle se compose de deux conseils.

Conseil d'orientation

Ce Conseil est présidé par Madame Élisabeth Ayrault, présidente de la Compagnie Nationale du Rhône (CNR) de 2013 à 2021, et par Monsieur Guy Sidos, président de la Société Vicat – co-présidence qui illustre les liens étroits entre l’UCly et la société civile.

Il a pour charge de définir les orientations de la chaire, sa politique et sa stratégie de communication et de valorisation.

Conseil scientifique

Ce Conseil scientifique est animé par le Docteur Chiara Pesaresi, maître de conférences en Philosophie à l'UCLy. Il réunit des universitaires de différentes disciplines, spécialistes reconnus de l’UCLy et d’autres Universités.

Il définit et développe les axes de recherche de la chaire et en prépare les manifestations scientifiques.

« Si je constate que quelques-uns commencent à s’intéresser aux vulnérabilités de notre environnement et de la planète, je suis en revanche étonnée que les vulnérabilités des Hommes ne soient pas plus évoquées, et traitées. Et pourtant, les vulnérabilités fragilisent tout autant les Hommes qu’elles fragilisent notre planète. Il n’existe pas une vulnérabilité mais une multitude de vulnérabilités. Chacune d’entre elles prise isolément semble pouvoir être résolue, mais l’addition des vulnérabilités conduit une partie des Hommes à la souffrance, à la déshérence. Quant aux vulnérabilités de notre environnement, elles engendrent des vulnérabilités supplémentaires chez les Hommes. En fait, pour agir, il faut accepter que tout est lié. »

Elisabeth Ayrault

« Avec le campus Saint-Paul, une prison est devenue université ; un lieu d’enfermement s’est transformé en lieu de liberté et de savoirs. Vicat a accompagné l’UCLy dans ce projet, avec enthousiasme.

Aujourd’hui cette université est engagée dans un programme remarquable de développement de la recherche qui étendra son rayonnement intellectuel. La création d’une chaire « Vulnérabilités » en est un des éléments. L’actualité sanitaire et sociale a révélé la pertinence de cette initiative, voulue par le père Olivier Artus, à la confluence de nos vies privées et professionnelles. J’ai, sans hésiter, accepté d’en prendre la co-présidence avec Elisabeth Ayrault. »

Guy Sidos